Marco Valdo M.I.

Canzoni contro la guerra di Marco Valdo M.I.

(Biographie provisoire de Marco Valdo M.I.)

Marco Valdo M.I. est une créature littéraire, c'est un hétéronyme. Il est né des œuvres de Carlo Levi et Italo Calvino. Il a comme parrains : dans la branche anglaise, Laurence Sterne, qui faillit être archevêque d'York, dans un pays où on est prêtre ou évêque ou archevêque de père en fils, dans la branche d'Europe centrale, Joseph Roth et Franz Kafka, du côté espagnol, on le dit parent de Cervantès, en Lusitanie, de José Saramago, dans l'Antiquité, on lui trouve des ascendances du côté de Madaure avec Apulée et enfin, Alexandre Vialatte pour la branche française. Comme son nom l'indique, il a une forte ascendance réformée en la personne du Lyonnais Pierre Valdo (1140 -1206), qui fonda La Fraternité des Pauvres de Lyon et qui est l'origine du courant vaudois et de l'Eglise valdese.
On ne sait pas grand chose de sa jeunesse et on situe sa première apparition publique en 2005. C'est à cette époque qu'il revendique son titre de M.I. : manovale intellettuale – manœuvre intellectuel, c'est-à-dire à l'instar du manœuvre Marcovaldo qui balayait le fond des cours d'usine, Marco Valdo M.I. balaye les idées et les mots tout au fond de la cour. Il salue d'un hochement de tête celui qui passe à sa portée. Il prétend être fils de résistant et l'être lui-même.
Sa devise est : Ora e sempre : Resistenza !