Claude Barzotti

Canzoni contro la guerra di Claude Barzotti
MusicBrainzMusicBrainz DiscogsDiscogs

Claude BarzottiClaude Barzotti, de son vrai nom Francesco Barzotti, est né à Châtelineau en Belgique le 23 juillet 1953. Élevé en Italie (à Cai Serra), il s'installe définitivement en Belgique à l'âge de 18 ans. Il vit à Court-Saint-Étienne. Ce chanteur cumule les succès dans les années 1980.

En 1981, Claude Barzotti sort son premier disque sur le marché français : "Madame" qui se vend à plus de 400 000 exemplaires. Mais c'est "Le Rital" qui fera sa gloire et c'est bien souvent de ce nom qu'on l'appelle encore aujourd'hui.

Lorsqu'en 1990, il cartonne à nouveau avec le slow 'Aime-moi', personne ne s'imagine que la carrière de Claude Barzotti va s'essouffler. Il profite bien de la vague nostalgique qui secoue la France à l'orée des années 2000, mais sans jamais retrouver son rayonnement d'antan. Grâce à sa voix rauque et à ses grands succès populaires, Claude Barzotti reste toutefois l'un des visages marquants de la musique des années 1980.

* Au Canada, Claude est devenu une vedette. Des titres comme "Je ne t'écrirai plus", "Prends bien soin d'elle", "C'est moi qui pars", "J'ai les bleus" contribuent à ce qu'on ne l'oublie pas.
* En 1985 Claude compose une chanson pour le film de Michel Lang "À nous les garçons" avec Franck Dubosc
* En 1992 Claude Barzotti écrit, pour la chanteuse Morgane, la chanson qui représentera la Belgique à l'Eurovision : "Nous, on veut des violons".
* Au lendemain de la sortie du DVD de "Camping", qui a fait plus de 5 millions de spectateurs au cinéma, un homme s'avoue particulièrement comblé... c'est Claude Barzotti. Deux de ses chansons "Le Rital" et "Madame" figurent dans la bande sonore de cet énorme succès.

Claude Barzotti est aussi l'auteur d'un titre méconnu, car jamais publié: La France est aux Français. Tiré d'une comédie musicale dénonçant le racisme (" Les Nouveaux Nomades "), qui n'a jamais vue le jour, ce titre a été sorti de son contexte pour créer et alimenter une polémique là où il ne s'agissait que des propos tenus par un personnage symbolisant l'intolérance dans la comédie musicale, que Claude Barzotti devait jouer. Cependant l'extrême précision de ces propos et leur grande cohérence avec la situation que vit un quinquagénaire d'origine européenne vivant aujourd'hui dans des cités difficiles, font qu'il est facile d'imaginer que ces propos sont réels, d'autant qu'à aucun moment le second degré n'est présent dans la chanson.

Pour information, les paroles de cette chanson sont disponibles sur plusieurs sites de paroles dont le respect des droits d'éditions n'est pas assuré. Voir liens en bas de page.

Un "faux clip" basé sur des images de 1983 a été monté de toutes pièces par des nationalistes. Il pourrait faire croire que Claude Barzotti a défendu cette chanson à la télévision. Au contraire, le chanteur et la maison de disque ont tout fait pour que la chanson ne soit jamais sortie de son contexte, et ont donc évité toute publication. Il est par conséquent aujourd'hui difficile d'en trouver un exemplaire sur Internet. Mais par contre la chanson, et à moindre titre le clip, font l'objet d'importants échanges par p2p, en particulier sur le réseau eMule/eDonkey.

Pour résumer, le propos de cette chanson est bien de dénoncer le racisme à travers des propos extrêmes et caricaturaux, et non d'en faire l'apologie.

Retour en France avec son nouveau best of, il reprend en 2003 un standard italien : "Vado Via" qui devrait séduire ses fans et les amoureux de chansons italiennes.

Son nouveau single, "Jada", sort le 8 août 2007 et bénéficie d'une grande promotion de la part de TF1 et Orangina, qui veulent en faire une de leurs "tubes de l'été". Il raconte l'histoire d'une petite fille sauvée de la mort au Laos par Dominique Cantien, productrice bien connue à TF1. Cette chanson est également l'occasion pour le chanteur de soutenir la mission de l'association La Chaîne de l'Espoir envers les enfants de pays pauvres n'ayant accès ni aux soins, ni à l'éducation.

fr.wikipedia