Anne Sylvestre

Canzoni contro la guerra di Anne Sylvestre
MusicBrainzMusicBrainz DiscogsDiscogs Francia Francia

Anne SylvestreAnne Sylvestre, de son vrai nom Anne-Marie Beugras, est née à Lyon le 20 juin 1934 d'un père bourguignon, ingénieur chimiste de son métier, et d'une mère alsacienne. Elle passe son enfance à Tassin-la-Demi-Lune. En 1942 la famille s'installe à Suresnes. Elle y fait ses études, passe son bac et entame des études de lettres qui la destine à l'enseignement. Mais en 1957, elle commence à chanter avec d'autres débutants comme Pierre Perret ou Jean Ferrat à La Colombe de Michel Valette (premier passage le 19 novembre 1957) puis à la Contrescarpe, au Port du Salut, au Cheval d'Or et autres cabarets de la rive gauche. Jacques Canetti la remarque et la fait entrer chez Philips. En 1959, elle enregistre son premier super 45 Tours.

Petit à petit elle se fait connaître et passe régulièrement aux Trois-Baudets où elle chantera jusqu'en 1962. Le 20 décembre 1960, elle donne naissance à sa première fille Alice pour qui elle fredonnera ses premières Fabulettes et continuera avec l'arrivée de sa deuxième fille Philomène. En 1961 et 1962, elle enregistre ses deux premiers 25 cm avec un texte de présentation de Georges Brassens pour le second. Elle obtient le Prix de l'Académie de la Chanson Française. En février 1962 elle passe en première partie de Jean-Claude Pascal à Bobino et à l'Olympia en avril avec Gilbert Bécaud comme tête d'affiche. Elle tourne en province, en Belgique et en Suisse.

En 1963 sort son premier 30 cm 33 Tours. Le premier livre-disque de Fabulettes est publié en 1964. En 1966, ses textes sont publiés chez Seghers dans la collection Poètes d'aujourd'hui. En 1967 elle partage la vedette avec Félix Leclerc à Bobino et obtient le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros. En 1968 elle quitte la maison de disque Philips pour rejoindre celle de Gérard Meys, l'éditeur de Jean Ferrat. En 1969 elle enregistre un duo hilarant avec Bobby Lapointe Depuis l'temps que j'l'attends mon prince charmant. La même année elle passe à Bobino avec Jean-Pierre Ferland en vedette américaine. A partir des années septante, elle intensifie l'écriture des chansons pour les enfants. Après s'être fâchée avec ses producteurs, Philips d'abord (1959-1967), Gérard Meys ensuite (1968-1971), elle doit attendre 1973 pour pouvoir se produire sur la scène du Théâtre des Capucines.

Devenue sa propre productrice à partir de 1973 avec le label "Sylvestre" sous les auspices d'un petit sapin et distribué par la maison Barclay, elle aborde des grands sujets de revendication comme l'avortement (Non, tu n'as pas de nom), la dénonciation du viol (Douce maison), l'amitié entre femmes (Frangines) ou le droit de vieillir (Marie-géographie). Le succès des Fabulettes assure à son auteur une indépendance tant financière qu'artistique. En 1975, elle chante Une sorcière pas comme les autres et passe en novembre au Théâtre Montparnasse. Elle chantera avec Dick Annegarn en 1976 au Stadium, une patinoire près de la Porte de Choisy. Du 2 novembre au 9 décembre 1978 elle se produit sous le chapiteau du Forum des Halles. En juin 1980 Anne Sylvestre fait la couverture du premier numéro de Paroles et Musique. Du 19 janvier au 28 février 1981 elle est au Palais des Glaces. La même année paraît Pour de vrai, un livre d'entretiens avec Monique Détry aux Editions du Centurion.

Les 10 et 11 avril 1982 elle donne deux soirées au 6e Printemps de Bourges. En 1983 Roger Gicquel lui consacre un Spécial Anne Sylvestre sur France 3 dans la série Vagabondages. Du 15 au 27 avril 1985 à l'Eldorado-Bobino, elle se présente pour la première fois devant le public accompagnée par un orchestre de quatre musiciens et abandonne sa guitare pour 4 ou 5 titres ! Elle profite de son passage à l'Olympia du 15 au 19 avril 1986 pour enregistrer son premier album en public. Toujours en 1986, elle passe chez Bernard Pivot pour une émission Apostrophes autour de la chanson avec des artistes invités comme Guy Béart, Serge Gainsbourg, Maxime Le Forestier ou Pierre Perret.

Avec Gémeaux croisés, créé en 1987 au Centre Culturel de Seraing à l'invitation de Philippe Anciaux, elle se libère encore d'avantage de sa guitare pour ce spectacle en compagnie de Pauline Julien dans une mise en scène de Viviane Théophilidès. Vient ensuite La Ballade de Calamity Jane qui sera créée et donnée au Bataclan à Paris du 16 novembre au 31 décembre 1989. Entre 1990 et 1992 elle adopte la formule du tour du chant avec accompagnement au piano que touche Philippe Davenet.

En 1994 elle aborde le théâtre avec Lala et le cirque du vent, une comédie musicale pour enfants toujours dans une mise en scène de Viviane Théophilidès avec la participation de Michèle Bernard. En 1995 elle enregistre un double album en public au Théâtre de la Potinière de Paris. En 1996 elle coécrit avec Guy Faucon une pièce de théâtre Hôtel des Ephémères qu'elle jouera avec la troupe du Théâtre de la Pie Rouge. En 1997, pour le tricentenaire de Jean de La Fontaine, Anne Sylvestre imagine des chansons autour des fables du célèbre auteur et en fait un spectacle qu'elle inaugure à Toulon et qu'elle donne en Avignon puis au Théâtre de l'Est Parisien.

En 1998, EPM Musique sort une intégrale en 15 disques compacts de ses albums enregistrés en studio intitulée Quarante de Chansons avec un livre Sur mon chemin de mots (édition Le Castor Astral) qui reprend l'ensemble de ses textes "pour adultes". Elle passe à l'Olympia du 30 mars au 4 avril 1998 avec un spectacle intitulé Quarante de chansons ? Je rêve ! Des représentations qui voient la sortie d'un nouvel album enregistré en public et d'un film vidéo bientôt suivi par la sortie d'un nouvel album Les Arbres Verts. En 2000 sort l'album Partage des eaux toujours dans des orchestrations de François Rauber et qui donne naissance à un spectacle éponyme qu'elle propose dans les pays francophones.

http://users.skynet.be/fabicore/sylvestre_anne/anne_sylvestre_biographie.htm